Nos conseils au quotidien

Au sommaire :

Comment bien entretenir votre système d’assainissement ?

Comment bien entretenir votre système d’assainissement ?

Mauvaises odeurs, tuyaux bouchés, problèmes d’engorgement, remontée de boue… Le bon entretien de votre système d’assainissement vous permet d’éviter ces désagréments. Voici nos conseils pratiques pour assurer le bon fonctionnement de votre système de traitement des eaux usées.

Pour des conseils personnalisés tout au long de l’année sur l’entretien de votre système d’assainissement, utilisez notre outil proposant une check-list sur-mesure selon votre logement et vos installations.

Votre check-list d’entretien

Outils
1

Pourquoi entretenir votre système d’assainissement est-il si important ?

Votre maison est raccordée au réseau de ville (tout-à-l’égout) ou vous êtes équipé d’un système d’assainissement individuel du type fosse toutes eaux ou fosse septique ? Les collectivités territoriales comme les particuliers ont un rôle essentiel à jouer.

Quel que soit votre système d’assainissement, son entretien est indispensable pour :

  • Assurer la pérennité de l’assainissement et son efficacité,
  • Eviter un mauvais écoulement des effluents et une accumulation des boues,
  • Maintenir un bon état écologique de l’eau,
  • Préserver les sols et l’environnement,
  • Eviter des effets néfastes sur la santé si le traitement des eaux n’est pas fait (bactéries, maladies diarrhéiques, etc.).

Comment bien rénover le système d’assainissement individuel de votre maison ?

Guide de rénovation
2

Que faire dans le cas d’un raccordement au réseau public (assainissement collectif ou tout-à-l’égout) ?

Si le regard (accès qui permet de contrôler et d’entretenir le système d’assainissement) qui abrite votre compteur est sur votre terrain, c’est à vous de l’entretenir. Vous devez le maintenir propre et ne rien entreposer dessus. Comment faire ?

Vous devez recouvrir le compteur d’une protection isotherme. Préférez un isolant en polystyrène qui ne se dégrade pas face aux attaques de l’humidité contrairement à la laine de verre, le chiffon ou la paille. Objectif : le protéger contre le gel.

Ensuite, nettoyez l’intérieur du regard 1 à 2 fois par an et manœuvrez la vanne d’arrêt située après le compteur au moins 2 fois par an.

Comment faire installer un assainissement individuel de qualité dans votre maison ?

Équipements & Matériaux
3

Que faire si vous êtes équipé d’un système d'assainissement non collectif ?

Vous avez une fosse toutes eaux, une fosse septique, une micro-station d’épuration ou d’autres appareils de prétraitement, voici nos conseils pour préserver vos équipements.

Faites vidanger

Vous devez obligatoirement faire vidanger votre installation par un professionnel de l’assainissement en moyenne tous les 4 ans ou lorsque la hauteur de boues dépasse 50 % du volume de la fosse (30 % pour les micro-stations).

Jetez un coup d’œil régulier dans la fosse et, si vous le pouvez, mesurez le niveau des boues et les dépôts avec un hodomètre (ou à défaut avec un long bâton).

Soyez vigilant ! Votre fosse peut dégager un gaz toxique, l’H2S. Lors de vos vérifications, laissez un temps d’aération, ne laissez jamais un enfant seul à proximité et ne pénétrez jamais à l’intérieur, même si la fosse est vide et inutilisée.

Contactez un professionnel pour effectuer l’entretien (le service public d’assainissement non collectif [SPANC] ou toute autre société spécialisée). Il devra vous fournir un certificat à la fin de l’entretien comprenant la nature et la quantité des boues, ainsi que le lieu où elles sont évacuées.

Dans le cadre d’une vente, vous devez joindre (ou obtenir) un diagnostic de l’état de l’installation datant de moins de 3 ans.

Faites entretenir

En plus de cette obligation de vidange, nous vous conseillons fortement de faire entretenir vos équipements. Prenez un contrat de maintenance avec une entreprise de VRD (voiries et réseaux divers) ou une entreprise d’assainissement pour le nettoyage et le remplacement préventif de certains composants.

Afin de vous donner des repères, voici des indications d’entretien selon les différents équipements :

  • La fosse septique:  tous les 4 mois, faites contrôler et nettoyer les filtres de pré-traitement à l’eau.
  • Le regard de répartition : des matières peuvent se situer au fond, il faut les éliminer. Pour cela, vous pouvez simplement rincer le regard au jet d’eau. Ce nettoyage permet de garantir la bonne circulation des effluents, il est à faire tous les 6 mois.
  • La sortie du rejet (dans un cours d’eau ou un fossé) : veillez à ce que cette sortie ne soit jamais bouchée par des feuilles mortes ou des gravillons. Une inspection est à réaliser tous les 6 mois.
  • La micro-station : le contrôle périodique de l’installation est nécessaire. Il doit être effectué par le service public pour l’assainissement non collectif (SPANC) au maximum tous les 10 ans. La vidange de la cuve est également à faire :
    • Tous les 6 mois pour une station à boues activées,
    • 1 fois par an pour une station à culture fixée.

Pour votre sécurité et ne pas endommager l’équipement, nous vous invitons à consulter la notice avant toute manœuvre.

A retenir

  1. Pour un assainissement raccordé au réseau public, nettoyez l’intérieur du regard 1 à 2 fois par an et manœuvrez la vanne d’arrêt au moins 2 fois par an
  2. Faites vidanger votre installation par un professionnel de l’assainissement en moyenne tous les 4 ans.
  3. Pour le nettoyage et le remplacement préventif des composants de votre assainissement individuel, prenez un contrat de maintenance avec une entreprise de VRD (voiries et réseaux divers) ou d’assainissement

À lire aussi

Au sommaire :

Comment bien entretenir et nettoyer les sols de votre logement ?

Un intérieur sain et confortable va de pair avec un bon entretien des sols. Ils sont soumis à rude épreuve entre toutes les allées et venues avec l’extérieur ou d’une pièce à une autre. Cette situation n’est pas sans conséquence pour votre habitat et votre santé. On vous donne la marche à suivre pour bien entretenir et préserver vos sols.