Qu’est-ce que le DPE de classe D ?

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est un nouvel outil de mesure permettant d’évaluer la consommation d’énergie et l’impact d’émissons GES d’un logement. Il se base sur différents critères pour classer les habitats de A à G, en fonction des performances énergétiques. Le DPE est contenu dans le dossier de diagnostic technique (DDT), qui doit être remis aux futurs acquéreurs et locataires d’un bien.

Dans cet article, nous vous expliquons à quoi correspond le DPE d’un logement classé D.

Au sommaire :
Qu’est-ce que le DPE de classe D ?

À quoi correspond un DPE de classe D ?

La classification du DPE va de A (logements dits à basse consommation énergétique) à G (les passoires thermiques très énergivores). Qu’en est-il de la classe intermédiaire D ?

Comment est déterminée la classe énergétique D ?

En France, au 1er janvier 2022, 32% des logements présentaient un DPE D, faisant d’elle la classe la plus répandue. Il s’agit d’une classification moyenne, ni très performante ni mauvaise.

La classe énergétique est mesurée par un diagnostiqueur professionnel certifié, de la manière suivante :

  • Il fait un état des lieux des données techniques du bâtiment, concernant son isolation, ses systèmes de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire, de ventilation et de refroidissement. Le propriétaire peut également fournir des éléments supplémentaires en complément de l’état des lieux.
  • Ces données sont traitées à l’aide d’un logiciel pour évaluer la consommation conventionnelle d’énergie du logement, les quantités de gaz à effet de serre émises et les coûts annuels de consommation.

Le DPE sert aussi à identifier des pistes pour améliorer la performance énergétique en donnant des recommandations. Ces dernières pourront servir aux propriétaires pour réaliser des travaux d’amélioration thermique.

Combien consomme un logement avec un DPE D ?

Un logement avec un DPE D consomme entre 180 et 250 kWh par m² et par an. À titre indicatif, un bien immobilier classé A consomme moins de 51 kWh par m² et par an, et un bien énergivore classé DPE G consomme plus de 421 kWh/m²/an. Au niveau de ses émissions de CO2, la classe D se situe entre 31 et 50 kg de CO2 par m² et par an.

Location d’un logement classé D au DPE : quelle réglementation ?

Actuellement, les logements classés D ne sont pas soumis à une réglementation spécifique. Les bailleurs des biens concernés ont l’obligation de fournir cette information aux futurs locataires du bien, et de l’indiquer dans les annonces immobilières.

Retrouvez nos articles sur la signification d’un DPE en cours et d’un DPE vierge.

Comment améliorer la performance énergétique d'un logement classé D ?

La classe D étant assez intermédiaire, elle ne nécessite pas de très lourdes rénovations. Il est généralement possible d’améliorer sa notation par quelques travaux, pouvant la faire passer à une classe supérieure.

Les travaux de rénovation énergétique adaptés à un logement classé D

Les travaux de rénovation énergétique les plus fréquents dans un logement classé D sont :

  • L’isolation des combles et du sol : les combles mal isolés entraînent une grande déperdition thermique au même titre que le plancher bas.
  • Le changement de système de chauffage : c’est un des postes qui consomme le plus dans un logement. Il est possible d’améliorer la classe énergétique d’un bien en passant à un système plus écologique comme un poêle, une chaudière à bois ou une pompe à chaleur. De plus petites améliorations peuvent être effectuées, comme l’isolation des tuyaux de chauffage ou l’installation de robinets thermostatiques sur vos radiateurs. Pour identifier les rénovations adaptées aux caractéristiques de votre bien, n’hésitez pas à faire intervenir un chauffagiste pour un diagnostic énergétique.
  • Le remplacement de la ventilation. Dans certains cas, en ce qui concerne les logements individuels, passer à une ventilation double flux peut grandement améliorer les performances énergétiques d’un logement.
  • Cette liste n’est pas exhaustive et varie d’un logement à l’autre. Pour déterminer les travaux à réaliser en priorité, il est important de faire réaliser un audit énergétique, afin d’identifier les points faibles du bâtiment.Découvrez aussi la différence entre un DPE et un audit énergétique.

Les aides financières pour des travaux de rénovation énergétique de logement DPE D

L’État français a mis en place de nombreuses aides financières à destination des propriétaires afin d’accompagner la rénovation énergétique des habitats. En tant que propriétaire d’un logement classé DPE D, vous bénéficiez de plusieurs aides et primes mais également d’un accompagnement adapté avec “Mon Accompagnateur Rénov’”. Certaines sont même cumulables entre elles.

Pour la plupart, leur montant est calculé en fonction de vos ressources, des travaux réalisés et de votre zone géographique. Votre demande d’aide doit également être faite avant le début des travaux, et ces derniers doivent obligatoirement être réalisés par un professionnel certifié Reconnu Garant de l’Environnement (RGE).

  • MaPrimeRenov’ Sérénité peut être accordée aux ménages à revenus modestes et très modestes, dans le cadre de la réalisation d’un bouquet de travaux de rénovation énergétique.
  • L’éco-prêt à taux zéro : il s’agit d’un prêt à taux zéro qui peut vous être accordé pour la réalisation de certains travaux de rénovation énergétique.
  • La TVA à 5,5% pour l’achat de certains équipements et leur pose.
  • La prime énergie qui repose sur le dispositif des Certificats d’économies d’énergie (CEE) : les fournisseurs d’énergie et certains délégataires peuvent vous proposer des aides pour rénover votre logement.
  • Les aides des collectivités locales : selon votre région ou département, il existe des aides attribuées localement. Renseignez-vous auprès des collectivités ou de l’Agence départementale d’information sur le logement auxquelles vous êtes rattaché.

Suivez nos conseils pour tout savoir sur les diagnostics immobiliers obligatoires et sur leur durée de validité.

FAQ DPE D : nos réponses à vos questions

Qu'est-ce qu'un DPE de classe D ?

Un DPE de classe D correspond à une consommation énergétique annuelle du logement se situant entre 180 et 250 kWh par mètre carré. Cette classification est évaluée par un professionnel du diagnostic. Elle indique une performance énergétique modérée, mais qui n’est pas optimale. Contrairement aux classes E, F et G, la classe D n’entraîne pas de sanctions.

Comment améliorer la performance énergétique d'un logement classé D ?

Plusieurs travaux peuvent être envisagés comme l’isolation des combles et du sol, le changement du système de chauffage et le remplacement du système de ventilation. Des aides financières sont disponibles pour soutenir ces travaux.

À lire aussi

Guides et fiches pratiques

1/3

Vous rénovez votre logement ?

  • De quelles aides pouvez-vous bénéficier ?
  • Quels matériaux et équipements choisir ?
  • Comment trouver des professionnels de confiance ?
2/3

Vous allez devenir propriétaire ?

  • Ancien, neuf, sur plan : comment se décider ?
  • Que regarder lors d’une visite ?
  • Quels documents obligatoires, à quoi servent-ils ?
3/3

Vous construisez une maison ?

  • Comment trouver un terrain ?
  • Quelles démarches administratives et quelles assurances ?
  • Comment suivre au mieux les travaux ?

Qu’est-ce que le DPE de classe D ?

close Created with Sketch.
Created with Lunacy
Recevez chaque mois nos conseils de saison