Acheter dans l'ancien ou dans le neuf - Qualitel
Bien acheter

Au sommaire :

Acheter un logement neuf ou ancien : les clés pour vous décider

Acheter un logement neuf ou ancien : les clés pour vous décider

Vous souhaitez acheter un logement existant ou vous préférez emménager dans un habitat acheté sur plans, neuf et personnalisable ? Pour tous les particuliers souhaitant acquérir un bien immobilier, c’est un des premiers choix à effectuer avant de démarrer les recherches. Pour vous aider, nos experts vous expliquent les différences de prix, d’avantages et parfois même de tempos entre ces deux projets.

1

Que veulent dire « neuf », « récent », « ancien » et « existant » pour parler d’un logement ?

Dans la sphère immobilière, un habitat neuf est un bien ayant moins de cinq ans d’existence et n’ayant jamais fait l’objet d’une transaction (vente, succession, donation). La plupart du temps, les biens neufs sont acquis en vente en état de futur achèvement (Vefa).

Si le logement change de propriétaire dans cette période de cinq ans, il est qualifié à la fois de :

  • récent (à défaut de neuf),
  • et d’existant comme les habitats anciens (ayant plus de cinq ans d’existence).
2

Quelles sont les différences de prix entre un achat en Vefa et un appartement ancien ou récent ?

Le prix du logement

Le neuf est-il plus cher que l’ancien ? C’est une idée reçue. De nombreuses caractéristiques entrent en jeu dans le prix d’un bien immobilier. Selon la localisation de vos recherches, les prix au m2 varient. Le logement est-il situé en plein cœur d’une ville, à proximité de commerces et de transports, dans un quartier excentré ? L’habitat est-il de qualité ? Des travaux sont-ils à prévoir ?

Les frais de notaire

Dans l’ancien ou le récent, les frais de notaire s’élèvent entre 6 % et 8 % du prix du bien. Ces frais incluent les honoraires du notaire ainsi que les droits de mutation, des taxes collectées par ce dernier et destinées aux collectivités (aussi appelée TPF, taxe de publicité foncière).

En vente en état de futur achèvement (Vefa), les frais de notaire sont moins élevés que dans l’existant : entre 3 % et 4 %. En effet, la TVA est incluse dans le prix d’achat, ce qui vous dispense des taxes à verser au notaire à destination du Trésor public. Pour calculer les frais de notaires (honoraires et droits de mutation), consultez le site de l’Anil.

Les travaux

Dans l’ancien ou le récent, il faut penser à anticiper des travaux de rénovation dans le calcul de votre budget et dans vos démarches auprès de la banque. Pour vous aider à les estimer, faites réaliser un devis par un professionnel. Si votre apport personnel n’est pas suffisant, vous pouvez inclure le coût des travaux dans votre prêt immobilier au même taux d’intérêt avantageux que celui de votre prêt immobilier.

Dans l’achat en Vefa, le logement peut être personnalisé pour s’ajuster à vos attentes. Vous n’avez pas besoin de faire des travaux de remise en état à court ou moyen terme. Le promoteur vous garantit, notamment, un parfait achèvement de votre maison ou appartement.

Quelles sont les garanties liées à la vente d’un logement en état futur d’achèvement (Vefa) ?

Guide d'achat

Les charges

Dans le neuf, les charges d’entretien sont en général moins élevées. Si votre logement fait partie d’une copropriété, vous aurez à gérer avec les autres copropriétaires l’entretien de l’immeuble ou du lotissement. Mais le neuf vous garantissant un état impeccable, vous n’aurez pas de travaux à prévoir dans les parties communes à court ou moyen terme. Lors de la première année après la réception des travaux, vous êtes couvert contre tous types d’incidents. Le bon fonctionnement des équipements est assuré pendant deux ans et la réparation des désordres importants pendant dix ans.

3

Quelles sont les démarches et délais respectifs pour acquérir un bien dans l’ancien et dans le neuf ?

Dans l’ancien ou le récent, les démarches sont plus rapides. De la recherche à la signature définitive, l’achat d’un logement existant prend en moyenne trois à quatre mois. Cela peut être un avantage si votre situation l’exige : changement de situation professionnelle ou personnelle, prochaine rentrée scolaire, etc.

En Vefa (sur plans), comptez un à deux ans entre la signature et l’entrée dans les lieux. Pendant cette période, des visites de chantier, précédant chaque appel de fonds, vous permettront de constater l’avancement du projet.

4

Y a-t-il des différences de confort entre les logements anciens et neufs ?

Dans le neuf

Tout est a priori pensé de manière fonctionnelle. Il y a généralement des espaces de rangements intégrés. Les salles de bains et les cuisines sont modernes. Dans certains cas, un ascenseur spacieux, une place de parking, un local à vélos et même à poussettes sont prévus.

Un appartement ou une maison sur plans vous garantissent d’être le tout premier usager. L’état est donc impeccable. L’habitat est aussi conçu selon les normes en vigueur, y compris énergétiques, ce qui vous permet de moins consommer (trois à cinq fois moins que dans l’ancien grâce à la règlementation RT 2012). Vous pouvez également personnaliser votre logement et parfois apporter des corrections au plan initial.

Dans les logements anciens

Le cachet des murs en pierre, des poutres en bois et des moulures peut renforcer l’esprit chaleureux. Pourtant, cela ne suffit pas à avoir un habitat confortable. Certains logements nécessiteront des travaux de rénovation de plus ou moins grande ampleur.

La rénovation permet d’obtenir un réel confort dans les logements anciens comme le montre le Baromètre Qualitel : 80 % des Français ayant réalisé des travaux d’isolation d’une ou plusieurs pièces sont satisfaits du confort thermique dans leur logement contre seulement 60 % pour ceux qui ne les ont pas réalisés. Cette enquête montre également que certains bouquets de travaux de rénovation permettent de faire grimper le Qualiscore des logements construits entre 1900 et 1980 de 5,7 à 7,5 (indice permettant d’évaluer la qualité perçue des logements).

Faites-vous accompagner pour estimer votre budget

Lors de vos recherches pour définir votre projet, n’hésitez pas à faire appel à un courtier pour vous aider à trouver un crédit immobilier avec des taux d’intérêt intéressants. Ce professionnel peut également vous orienter vers les aides possibles selon votre projet. Parmi les aides existantes, il y a notamment :

  • Le prêt à taux zéro (PTZ) : ce dispositif est destiné aux particuliers n’ayant pas été propriétaire de leur logement principal lors des deux dernières années. Il est accordé sous conditions de ressources pour les logements neufs ou anciens.
  • Le prêt action logement : il est destiné aux particuliers qui sont salariés d’une entreprise cotisant au 1% logement et qui souhaitent acheter une résidence principale sans travaux. Cette aide peut être utilisée pour un habitat neuf ou un logement ancien faiblement énergivore. Dans ce dernier cas, la note de l’étiquette énergétique du diagnostic de performance énergétique (DPE) doit être comprise entre A et D.

Découvrez d'autres guides pour bien acheter

À lire aussi