8 conseils pour assainir l’air de votre habitat - Qualitel
Nos conseils au quotidien

Au sommaire :

8 conseils pour assainir l’air de votre habitat

8 conseils pour assainir l’air de votre habitat

Saviez-vous que l’air que vous respirez à l’intérieur de votre logement est souvent plus pollué que celui de l’extérieur ? Acariens, particules, composés organiques volatils (COV)… s’accumulent dans votre habitation et peuvent avoir, selon les experts, des impacts importants sur votre santé. Voici 8 conseils pour purifier l’air de vos pièces et en améliorer la qualité.

1

Changez d’air pour purifier votre environnement

Il est indispensable de renouveler quotidiennement l’air que vous respirez, car tout un tas de polluants s’accumulent dans votre maison ou appartement. Idéalement, ouvrez grand vos fenêtres pendant 10 minutes, le matin et le soir.

 

2

Libérez le dessous des portes

La base du renouvellement d’air dans votre logement, c’est la circulation de l’air des pièces principales (salon, chambres) vers les pièces humides (cuisine, salle de bain, WC) où le système d’extraction permet d’évacuer humidité et polluants divers. Un fin interstice entre le sol et le bas de vos portes d’1 cm minimum, appelé détalonnage, favorise la circulation de l’air et contribue à son renouvellement.

Si vous refaites vos sols, vérifiez bien que les matériaux utilisés (moquette, parquet flottant) n’obstruent pas l’espace entre le sol et votre porte. Faute de quoi, il vous faudra faire « détalonner » votre porte pour rétablir l’interstice entre celle-ci et le sol et ainsi, le passage de l’air.

3

Aérez lorsque vous cuisinez

C’est un réflexe d’aérer la pièce lorsqu’on cuisine du poisson, ça l’est moins pour les aliments moins odorants, ou encore quand on utilise les huiles de cuisson. Elles ne sont pourtant pas sans danger pour la santé. Elles émettraient, selon les experts en santé, des polluants potentiellement cancérigènes.

Un geste simple et économique : ouvrez grand les fenêtres !

A savoir

Pour évacuer les polluants et assainir l’air de la cuisine, vous pouvez opter pour une hotte (reliée à l’extérieur ou équipée d’un filtre à charbon, sinon cela ne sert qu’à brasser de l’air). La cuisson des aliments peut provoquer l’émission de composés organiques volatils (COV). Les vapeurs de fumées qui se dégagent de vos bons petits plats, notamment trop gras ou cuits à l’huile à haute température, peuvent être toxiques. Elles dégagent notamment des Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP). La présence d’une hotte raccordée  ou dont on change les filtres régulièrement permet d’évacuer une partie de ces polluants !

Les étapes pour bien rénover votre cuisine

Guide de rénovation
4

Limitez la pollution de l’air en évitant les fumées en tous genres

Depuis des siècles, on parvient aisément à se passer des signaux de fumée pour communiquer avec ses semblables. Profitez-en et limitez, dans la mesure du possible, toute source de fumée dans votre intérieur : encens, bougies parfumées, cigarettes, etc. Toute combustion génère en effet des COV et des particules, que vous respirez.

Ces substances ont en outre la vie dure et peuvent rester présentes plusieurs années dans votre habitation. Une étude a par exemple montré que l’on pouvait retrouver les composés volatils libérés par la fumée d’une cigarette 20 ans après l’avoir grillée !

 

 

5

Choisissez les bons matériaux

Si vous faites des travaux à l’intérieur de votre logement, choisissez avec soin les matériaux qui seront utilisés. En effet, tous les revêtements de sols, les peintures, les isolants ne se valent pas.

Depuis 2012, la réglementation impose un étiquetage sanitaire de sproduits de construction en contact avec l’air. l’emballage de chaque produit doit comporter une étiquette qui indique le niveau d’émission de polluants volatils, selon un classement, allant de A+ jusqu’à C (pour les matériaux qui émettent le plus de composés organiques volatils). Notre conseil : privilégiez les produits étiquetés A+. Cela participe à avoir un logement sain et un air pur.

Bien choisir vos équipements & matériaux

Outils
6

Pour le ménage, faites dans le classique

Les produits d’entretien et de nettoyage nous promettent des miracles de propreté, de brillance et des odeurs nous rappelant nos dernières vacances en bord de mer. Attention, pour obtenir ces propriétés, les industriels utilisent des substances qui libèrent des composés organiques volatils (COV).

Mieux vaut donc faire simple et favoriser un produit multi-usage plutôt que plusieurs produits, dont les interactions peuvent provoquer l’émission de polluants. Respectez les doses prescrites par le fabricant. Pour bien faire, privilégiez les produits traditionnels, comme le vinaigre blanc, le citron, le savon noir ou le savon de Marseille. Et bien sûr n’oubliez pas d’aérer votre intérieur lorsque vous faites le ménage.

Comment bien entretenir et nettoyer les sols de votre logement ?

Conseils au quotidien
7

Appareils à combustion : attention !

Toute combustion libère du monoxyde de carbone, un gaz inodore et mortel au-delà d’une certaine concentration dans l’air. Chaque année, ce sont plusieurs centaines de personnes qui sont hospitalisées à cause d’une intoxication au monoxyde de carbone. Faites donc réviser chaque année vos appareils à combustion  (chaudière, chauffe-eau) pour vous assurer qu’il n’y a pas de risque d’émanation chez vous de monoxyde de carbone.

8

Purifier l’air en nettoyant votre système de ventilation

Le nettoyage régulier de votre ventilation est un élément important pour préserver le renouvellement et donc la qualité de votre air intérieur. Dans les pièces humides comme la salle de bain, une bonne ventilation favorise un bon renouvellement de l’air en évacuant les polluants et l’humidité. Cela permet aussi de limiter les risques de moisissures qui se développent sur les murs, autour de la baignoire ou du lavabo, et qui finissent par polluer votre air et qui peuvent nuire à votre santé.

Pour nettoyer et désinfecter efficacement, on vous donne des conseils pratiques selon les différents types de ventilation.

Si vous disposez d’une ventilation naturelle

Il convient de nettoyer les grilles d’entrée et de sortie d’air (grilles fixes, généralement situées dans la cuisine, salle de bain et toilettes, et près des fenêtres) avec un chiffon pour retirer la poussière ou tout autre élément pouvant obstruer le passage de l’air.

Dans le cas d’une VMC simple flux (ventilation mécanique contrôlée)

Nettoyez les entrées d’air situées dans les fenêtres avec un chiffon ou un aspirateur, et démontez les bouches d’extraction (généralement situées au-dessus de votre baignoire, dans vos WC et dans votre cuisine) et nettoyez-les à l’eau et au savon.

Pour une VMC double flux

Référez-vous à la notice du fabricant si vous l’avez encore. Si vous l’avez égarée, nettoyez les bouches d’entrée d’air avec un chiffon ou après les avoir démontées selon les modèles. Si vous n’arrivez pas à les démonter, ne forcez pas, c’est qu’elles ne se démontent pas ! Nettoyez également les bouches d’extraction. Si le filtre est trop encrassé, changez-le ! Notre conseil : n’attendez-pas d’en arriver là et penser à changer les filtres tous les six mois à un an.

Nettoyer régulièrement votre système de ventilation contribue activement à purifier l’air de votre maison.

Comment bien assurer l’entretien de votre système de ventilation ?

Conseils au quotidien

À lire aussi

Au sommaire :

Comment bien entretenir et nettoyer les sols de votre logement ?

Un intérieur sain et confortable va de pair avec un bon entretien des sols. Ils sont soumis à rude épreuve entre toutes les allées et venues avec l’extérieur ou d’une pièce à une autre. Cette situation n’est pas sans conséquence pour votre habitat et votre santé. On vous donne la marche à suivre pour bien entretenir et préserver vos sols.